Vol + Hôtelpour Tres Palmeras ma, 19. janv.. - sa, 13. nov.. / 1-8 nuits1 Chambre2 Adultes

Tres Palmeras

Slide 1 of 9
Tres Palmeras, La Gomera1 / 9
Slide 1 of 6
La Gomera1 / 6

Playa de la Calera

Playa de la Calera a deux visages: tandis que les aspirants au calme trouvent leur quiétude loin de la plage, des animations sont proposées sur la promenade. L'idéal pour ceux qui aiment ces deux aspects de la vie.

La Playa, sur le coteau à côté de Calera, et Vueltas sis dans le port à l'ouest de La Gomera, font partie de la commune de Valle Gran Rey. Ces dernières années, la vallée du Grand Roi est devenue un centre touristique, alors qu'elle n'attirait que des marginaux dans les 1960-70. Avec sa plage de sable noir, sa petite promenade, ses restaurants, bars, commerces et sa discothèque, La Playa est un lieu animé au bord de la mer. Celle-ci offre un contraste aux bananeraies et paysages en terrasses gansés de palmiers et parsemés d'étincelantes maisons blanchies à la chaux. Le soir, à l'image des autochtones, on déguste une boisson fraîche à la plage ou dans un café de la promenade maritime tout en admirant le somptueux coucher du soleil. La plage de dunes de Playa del Inglés, de l'autre côté de La Playa, est plus tranquille et offre une vision sauvage idyllique. Cernée d'un paysage rocheux, cette plage est très prisée des naturistes. La plage de Charco del Conde, avec sa baie paisible, convient particulièrement bien aux familles. Le Mirador del Palmerejeo fut conçu en 1989 par César Manrique, un artiste de Lanzarote. De son sommet, on a une belle vue sur toute la vallée et l'Atlantique.

La Gomera

À la Gomera, le temps ne compte plus. On y vit en harmonie avec le paysage romantique et sauvage, moucheté de villages charmants sur des terrasses au creux de vallées fertiles et de bananeraies.

La Gomera, une perle aux mille facettes, présente deux zones climatiques au cœur de l'océan Atlantique. Quand le vent du Passat entre en action et apporte son air humide au nord, le sud reste sec. La végétation de l'île s'est donc développée en fonction de cette particularité. Au nord, le sol fertile permet la croissance de lauriers, de fougères et d'une forêt mixte humide exceptionnelle. Au sud, dominent les arbustes, genévriers et palmiers. On trouve au bord des plages du sud, des flamboyants, agaves et plantes cactées en raison de la brise salée. Le parc national de Garajony occupe le centre de l'île qui compte au total 370 km2. Ce parc appartient au patrimoine naturel mondial de l'UNESCO depuis 1986. On y remarque l'origine volcanique de La Gomera. À voir absolument au nord, Los Organos. Ces orgues de basalte s'étirent sur 200 m le long d'une falaise et atteignent jusqu'à 80 m de haut. Les orgues sont bien visibles par la mer. Âgée de plus de 12 millions d'années, cette île ovoïde est l'une des plus anciennes de l'archipel. Une excellente manière de la découvrir et d'y faire de longues randonnées tout en tenant compte de la dénivellation qui n'est pas négligeable. Le plus haut point de Garajonay culmine à 1487 m. Même si le réseau routier s'est bien amélioré au cours des dernières années, certains villages ne peuvent pas se rejoindre par bus mais uniquement à pied, ce qui rend l'expédition encore plus passionnante en vous faisant entrer en contact avec les joyeux autochtones. La Gomera est une parfaite île pour prendre son temps et savourer une vie naturelle comme elle existait autrefois.

Sports d'été
Randonnée
Vélo
Sports aquatiques
Voile
Planche à voile
Pêche
Charme
Touristique
Calme
Isolée
Nature
Montagnes
Paysage unique
Flore
Vie nocturne
Restaurants
Bars

Climat

2790 heures d'ensoleillement par an
Température maximale moyenne quotidienne
Heures d'ensoleillement moyen par jour
Température moyenne de l'eau
Nombre moyen de jours de pluie par mois
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...