Agrigente

Agrigente est l'un des plus grands musées archéologiques à ciel ouvert du monde présentant des témoignages architecturaux européens de toutes les époques. On peut y voir entre autres les temples grecs les mieux conservés hors de Grèce. La ville pittoresque située sur une hauteur en pente douce est à 4 km de la côte sud.

L'histoire d'Agrigente remonte à 500 ans av. J.C. lorsque les Grecs s'y installèrent. La ville  changea plusieurs fois de nom et s'appelait à l'époque grecque Akragas, Girgenti à l'époque arabe pour se nommer enfin Agrigente lorsque les Romains s'installèrent. La Vallée des Temples, un haut plateau au sud de la ville actuelle, est l'attraction principale du lieu. C'est ici que se trouvent les ruines de l'antique ville Akragas - l'un des plus fascinants sites archéologiques de Sicile, figurant au patrimoine culturel de l'humanité. Ici, à la différence de la Grèce, les temples ne furent pas construits en marbre mais en calcaire lacustre. Les Grecs importèrent autrefois de la poudre de marbre de leur pays et en enduirent les piliers des temples afin qu'ils ressemblent le plus possible à ceux de la Grèce. Bien que l'enduit se soit depuis longtemps détaché, ces temples sont les monuments les mieux conservés de l'antiquité grecque. Mais ce n'est rien comparé à la gloire passée représentée par le temple de la Concorde transformé autrefois en basilique, le temple de Junon dont 25 des 34 colonnes d'origine sont encore debout, le temple d'Hera ou celui de Jupiter dont les cinq colosses montent la garde au-dessus de la vallée. Le parc archéologique est tellement étendu que l'on peut sans peine y passer la journée. Le moment le plus propice pour visiter la Vallée des Temples se situe au coucher du soleil lorsque le tuf des édifices doriques est baigné d'une chaude lumière et se pare de fascinantes couleurs. Mais Agrigente ne doit pas sa popularité qu'à son passé grec. La partie ancienne de la ville a su conserver, avec ses ruelles étroites et escarpées, son caractère médiéval. Presque chaque édifice de la ville vaut la visite: sur la Piazza Purgatorio se trouve l'église baroque de San Lorenzo, sur la Piazza Pirandello le théâtre du dramaturge éponyme et sur la Piazza Don Giovanni Minzoni trône la cathédrale San Gerlando à l'acoustique envoûtante et dont le clocher carré ne fut jamais achevé. Le long de la côte de magnifiques baies alternent avec de longues plages de sable fin, entourées de Macchia ou de forêts de pins touffues, typiques de la région méditerranéenne. Il ne faut pas manquer de faire un crochet à Scala dei Turchi après Punta Grande. C'est une falaise d'un blanc immaculé en pierre de marne qui, tel un gigantesque escalier surplombe la mer. Dans la zone naturelle protégée de Torre Salsa, on trouve quelques plages protégées pour permettre aux tortues d'y pondre leurs œufs en toute tranquillité. Mais une section est dévolue à la baignade. L'accès étant un peu cahoteux et la plage manquant d'infrastructure, les baigneurs y sont peu nombreux pour le plus grand plaisir de ceux qui préfèrent à l'agitation les plages laissées à l'état naturel.

Sports d'été
Randonnée
Vélo
Sports aquatiques
Plongée libre
Plongée sous-marine
Culture
Art / galerie
Histoire
Particularités locales
Curiosité
Charme
Touristique
Authentique
Nature
Montagnes
Paysage unique
Faune
Flore
Vie nocturne
Restaurants
Bars
Shopping
Shopping
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Slide 1 of 1
Soleil et plage1 / 1
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...