Albanie

Albanie

Ce petit pays des Balkans est encore un secret bien gardé parmi les destinations de vacances en Europe. Qu'il s'agisse de villes d’intérêt historique, de magnifiques plages, parfois désertes, de la mer Adriatique ou de la nature variée et de l'hospitalité locale, l'Albanie, souvent sous-estimée, peut facilement rivaliser avec son pays voisin, la Grèce. Les plages ne sont pas trop fréquentées et les frais annexes sont beaucoup moins élevés que dans les destinations méditerranéennes classiques, l'Albanie ne demande qu'à être découverte!

Vacances balnéaires en Albanie

Saranda: située au sud sur la riviera albanaise, elle est la station touristique la plus célèbre du pays. Elle est idéalement située pour des excursions vers les plus beaux sites historiques d'Albanie. La ville portuaire propose toutes sortes d'hébergements, du simple camping à l'hôtel de luxe en bord de plage. Les restaurants et les beach clubs sont toujours animés. Autour de Saranda, les plages de galets blancs bordées d’une eau cristalline attirent de nombreux vacanciers, surtout pendant les mois d'été. L’une des plus célèbres est la plage de Pulëbardha, à 11,4 km du centre.

Ksamil: cette petite station balnéaire se trouve à 15 km au sud de Saranda, juste en face de l’île grecque de Corfou. Le point d’orgue de Ksamil sont les plages de sable blanc et de galets bordées d’une eau cristalline et les petites îles au large, qui sont accessibles par bateau et dégagent un air des Caraïbes. Bien qu’elle soit très calme et tranquille en début et en fin de saison, cette station est très fréquentée l’été.

Durrës: située à une courte distance en voiture de la capitale Tirana, la ville de Durrës est aussi le plus grand port du pays. Sur le plan culturel, le site archéologique de l'amphithéâtre de l’empereur romain Hadrien constitue une visite intéressante. La vie nocturne est trépidante, tandis qu’en journée, vous pouvez vous détendre à la plage de la ville, «Durrës Plazh».

À ne pas manquer en Albanie

Tirana: située à l'ouest du pays, la capitale animée de l'Albanie recèle de nombreux sites culturels et historiques, mais elle offre également une vie nocturne variée. Parmi les curiosités, citons la mosquée Et'hem Bey et le musée Enver Hoxha, qui retrace la vie et la carrière de l'ancien dictateur albanais.

La statue équestre du héros national Skanderbeg orne, entre autres, la place centrale. Elle a récemment été entièrement rénovée pour devenir une zone piétonnière accueillante avec des fontaines, entourée de nombreux bâtiments historiques tels que l'Opéra d'État ou la Bibliothèque nationale. Le poumon vert de la ville est le grand parc de Tirana avec un lac artificiel et l'église Saint-Procope.

Source de l’œil bleu (Syri I Kaltër): près de Saranda, dans les montagnes de Mali i Gjëre, ces sources enchanteresses sont entourées d'une verdure luxuriante. Le trajet sur une route de gravier est un peu pénible, mais cela en vaut la peine! L’eau bleu clair jaillit de la terre dans une retenue d’eau naturelle bleu foncé, un sujet photographique très convoité.

Gjirokastra: la ville aux mille marches est inscrite au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO (près de Saranda). L'ancienne forteresse «Kalaja», qui a servi de prison pendant le régime communiste, offre une vue incroyable sur les collines et les jolies maisons de la vieille ville avec leurs toits en pierre typiques. Le musée militaire expose du vieux matériel de guerre, et la terrasse abrite l'épave d'un bombardier américain abattu, un sujet très apprécié auprès des photographes.

Butrint: un site archéologique et un parc national (près de Saranda)
La cité antique de Butrint a connu une histoire mouvementée, marquée par de nombreux souverains différents. Les Romains, les Grecs et les Ottomans y ont tous laissé leurs empreintes. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent découvrir des sites touristiques impressionnants tels que l'amphithéâtre, les thermes, les palais et chapelles et tant d’autres ruines. Le site archéologique appartient à juste titre au patrimoine culturel mondial de l'UNESCO et attire de nombreux touristes. Les forêts environnantes, le lac Butrint et la lagune méritent également un détour.

Berat: la ville aux mille fenêtres (entre Tirana et Saranda)
Dans le quartier de Mangalem, les petites maisons de la vieille ville, typiquement ottomanes, avec leurs innombrables fenêtres étroites, ont donné à Berat son surnom.  Le quartier du château, avec ses églises et ses mosquées, véritable emblème de la ville, trône au sommet de la colline et garantit une vue fantastique.

Lac de Koman: ce réservoir idyllique est situé dans les Alpes du nord de l'Albanie, dans la vallée du Drin. Il s'étend sur une distance d'environ 34 km et ses parois rocheuses abruptes lui confèrent une allure de fjord norvégien.

Les Alpes albanaises: les montagnes dans le nord du pays comptent des sommets culminant à 2600 mètres, des vallées isolées avec des villages de montagne, des lacs de montagne bleus et de belles possibilités de randonnée, tant pour les excursions d'une journée que pour les circuits plus exigeants de plusieurs jours.

Le pays des bunkers: le pays compte près de 200 000 bunkers en forme de champignons, construits à la demande de l'ancien dictateur Hoxha afin de protéger l’Albanie d’une invasion des pays capitalistes. À Tirana, vous pouvez visiter les musées Bunk'art1 et Bunk'art2. Situés dans d'anciens bunkers et centres de torture, ils donnent une idée de la sombre histoire de l'Albanie sous Hoxha.

Comment s'y rendre et comment voyager en Albanie?

En seulement 2 heures d'avion, vous pouvez rejoindre Tirana sur un vol Edelweiss Air direct et confortable, au départ de Zurich. Si vous disposez d’un peu plus de temps, vous pouvez également vous rendre en Albanie avec votre voiture: soit par voie terrestre en passant par l’Italie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro soit par ferry depuis le sud de l’Italie (Bari ou Brindisi) jusqu’à Durrës. Il est également possible de combiner ce voyage avec un vol pour Corfou. Depuis l'île grecque, il existe des liaisons quotidiennes par ferry pour Saranda (traversée de 2 heures).

Les conducteurs en Albanie doivent être quelque peu endurcis: les autochtones conduisent de manière assez imprévisible, il y a très souvent des animaux sur la chaussée et il faut s'attendre à de nombreux nids de poule et à des routes en mauvais état. Pour ceux qui ne s’en sentent pas capable, mieux vaut opter pour un circuit ou des excursions guidées depuis les stations balnéaires.

Bon à savoir

La monnaie albanaise est le lek. L'importation et l'exportation de devises n’est pas autorisée, c'est pourquoi vous devez changer ou retirer de l’argent avec la carte Maestro dès votre arrivée à l’aéroport. Il est conseillé d’avoir toujours suffisamment d'argent liquide sur soi, car le paiement par carte de crédit n'est pas encore très courant. En outre, les distributeurs de billets se trouvent principalement dans les grandes villes.

Les frais annexes sont très faibles en Albanie. Un bon dîner pour deux personnes avec tous les accompagnements coûte généralement entre 15 et 20 CHF. Seule l’essence est chère. Son coût est pratiquement le même qu’en Grèce.

La saison idéale pour visiter l'Albanie s’étend de mai à octobre, avec une forte affluence de touristes fin juillet et en août. Les Alpes ont un climat montagneux.

L'Albanie est une destination très sûre et les Albanais sont hospitaliers et ouverts.

Paysage fluvial à travers l'Albanie2 / 3
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...
Chargement...

Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Abonnez-vous à la Newsletter dès maintenant afin de recevoir les meilleures offres!